Mémoire de recherche

Jeudi 28 juillet

Puisque c’est l’objet de mon voyage, il faut bien que je présente ce travail…
C’est une part de mon master qui s’étend sur les deux années de cours et de stage. Le but est de faire des recherches sur une question en lien avec le tourisme (puisque c’est un master tourisme), et d’arriver à des résultats qui n’existaient pas avant. Il ne s’agit pas seulement de faire un travail de synthèse, mais bien de créer des connaissances. C’est ambitieux, hein ?
A chaque semestre du master, on rend un travail. Au premier semestre, c’était « l’état de l’art thématique », un travail de synthèse des lectures faites sur le thème choisi par chacun en fonction de ses intérêts et de son projet professionnel. Au deuxième semestre, dans le « projet de mémoire », il fallait définir précisément la question de recherche, la problématique, et décrire la méthode. Au troisième semestre, « l’état d’avancement du mémoire » permettra de dire où on en est, en toute logique, et de parler des premiers résultats. Enfin, au quatrième et dernier semestre, chacun rédigera son mémoire à proprement parler.

En ce qui me concerne, j’ai choisi de travailler sur l’agritourisme, et plus particulièrement de comprendre pourquoi il y en a si peu en France. D’après ce que j’ai pu lire et voir, il y a bien de la demande pour visiter des fermes, y passer des vacances etc, mais il y a peu d’agriculteurs qui se lancent dans ces activités… Pourquoi donc ? J’ai encore un an pour trouver un élément de réponse, ou éliminer une hypothèse, ce qui serait déjà pas mal.
Mon outil principal sera les entretiens que je vais mener en Autriche, mais surtout en France, avec des agriculteurs et d’autres personnes impliquées dans le secteur. D’où le voyage en Autriche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *