L’ombre de ce que nous avons été, Luis Sepúlveda

Tour du monde littéraire : Chili

 

L’ombre de ce que nous avons été
(La sombra de lo que fuimos)
,
Luis Sepúlveda

Lu en français, avril 2018

Je pars à l’autre bout du monde, à la découverte de l’extrême sud de l’Amérique, dans cette longue bande de terre montagneuse qu’est le Chili. C’est Luis Sepúlveda qui me guide pour cette première escale, avec l’un de ses ouvrages plus récents : L’ombre de ce que nous avons été (2010). L’auteur a commencé par écrire des contes, mais c’est avec son premier roman, Le vieux qui lisait des romans d’amour (1992) qu’il s’est fait connaître dans le monde entier. Je l’avais lu en espagnol, il y a quelques années, et c’est avec plaisir que je retrouve l’univers poétique de Sepúlveda dans cet autre roman.
Car oui, il a un style bien particulier. Dans L’ombre de ce que nous avons été, le lecteur est plongé à Santiago, dans un entrepôt où il découvre l’histoire d’hommes âgés, fragiles, anciens militants de gauches qui se retrouvent une dernière fois à l’appel du Spécialiste, un personnage qu’ils admirent mais qui n’arrive pas… Il a été absurdement tué par un tourne-disque jeté par une fenêtre !
Chacun y va de son anecdote sur le passé, raconte son présent, et petit à petit se dessine leur histoire commune et celle du Chili. Il n’y a pas beaucoup d’action dans ce livre très court, dont ce n’est pas l’objet. Ce n’est pas un roman d’aventure, c’est la portrait empreint de tendresse de personnages dont la vie n’a pas été facile. Malgré leurs difficultés, malgré la mort du Spécialiste, c’est un récit qui fait chaud au cœur, parce qu’on y trouve de la solidarité, de l’admiration, de l’engagement, du bon sens au service de l’humain…
Les aspects historiques et sociétaux ne sont pas relatés directement, on découvre tout de même en trame de fond le coup d’Etat de Pinochet, la lutte socialiste, l’exil des militants. Tout en subtilité…

Vous l’aurez compris, j’ai beaucoup apprécié ce petit livre. Le lire, c’est savourer un instant hors du temps, en se laissant porter par le rythme inhabituel de l’écriture pour suivre sur un petit bout de chemin des personnages très attachants.

Logo Livraddict

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *